Teemo boucle une première année excellente aux Etats-Unis

Temps de lecture : 3 minutes

Un an après son lancement commercial aux Etats-Unis, Teemo tire un bilan de son internationalisation et fait un point sur la réaction des entreprises américaines face au RGPD et au futur CCPA.

Teemo a ouvert son bureau en plein coeur de New York fin 2017 et a commencé à y commercialiser son offre courant  2018. Bénéficiant d’une traction forte sur un marché pourtant déjà mature, en un an la start-up a déjà signé avec quelques dizaines de clients locaux, dont JOANN Stores, un distributeur de décoration pour la maison. Joann est présent dans 49 états avec plus de 865 magasins et un chiffre d’affaires de 2,5 milliards de dollars. Au terme de près d’un an de collaboration et d’AB tests, l’entreprise constate un augmentation par rapport aux concurrents de plus de 35% de retour sur les dépenses publicitaires (ROAS), et 78% de visites incrémentales en plus.

Steve Miller, SVP Marketing & eCommerce de JOANN Stores témoigne : « Nous avons testé plusieurs partenaires publicitaires pour digitaliser notre animation commerciale, la solution de Teemo offre les meilleurs résultats en termes d’augmentation des ventes et des marges incrémentales par magasin. »

Sur un marché aussi concurrentiel que le marché américain, où les rivaux pèsent plusieurs centaines de millions de dollars de chiffre d’affaires, Teemo mise sur deux avantages : un avantage technologique avec une meilleure performance grâce à ses données plus précises et  des algorithmes plus puissants.. Et un avantage « juridique » car les entreprises américaines, qui devront bientôt se conformer au Consumer California Privacy Act, ont les yeux rivés sur l’Europe et son RGPD.

Benoit Grouchko, Président et co-fondateur de Teemo : « Nous sommes fiers d’avoir réussi à nous faire aussi rapidement une place sur un marché aussi mature et exigeant que les Etats-Unis, je suis particulièrement reconnaissant envers toute mon équipe technique d’avoir développé une technologie capable d’impressionner les américains !

Le sujet des données personnelles a toujours été plus en retrait aux Etats-Unis qu’en Europe, particulièrement en France et en Allemagne. Il est intéressant de voir que ce sujet prend également beaucoup d’importance là-bas, et que de ce point de vue les Etats-Unis rattrapent les Européens. Pas étonnant quand on pense à l’ampleur du scandale Cambridge Analytica, et l’impact que cela a eu sur la société américaine

L’entrée en vigueur l’année prochaine du California Consumer Privacy Act pousse également les entreprises à s’intéresser au sujet. Son contenu n’est pas encore totalement défini, mais le texte va vraisemblablement s’inspirer largement du RGPD. Reste à savoir quel niveau de transparence et de contrôle seront exigés par le régulateur américain, et quels seront les impacts pour les utilisateurs comme pour l’écosystème.

Pour nos clients américains, ce nouveau sujet est crucial, ils sont très vigilants, commencent déjà à auditer la data de leurs partenaires, à garantir sa provenance, etc. Etre la première société officiellement reconnue conforme au RGPD en Europe nous confère un fort leadership sur le sujet

La start-up comptera bientôt 7 salariés dans ses bureaux de Manhattan, principalement des profils commerciaux, tandis que l’ensemble des équipes techniques et support reste basé à Paris. Teemo ambitionne de continuer à miser sur son avance technologique pour accélérer en France comme aux Etats-Unis et devenir un des leaders mondiaux du marketing digital pour le retail d’ici quelques années.

A propos de Teemo : Créée en 2014, Teemo est la plateforme de marketing à la performance de référence pour les enseignes de points de vente. Sa solution unique de marketing combine données de géolocalisation et algorithmes pour obtenir une performance inégalée. Teemo est présent en France et aux Etats-Unis, compte 50 salariés et plus de 100 clients tels que Jardiland, Mobalpa, Intersport et a levé 15 millions d’euros en mars 2017.

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com autres sites https://www.riskassur-hebdo.com https://notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour PèreLaFouine.