ActualitésInformations

Reconfinement : « il ne faut pas renoncer aux examens de depistage des cancers »

La situation sanitaire conduit à renforcer la vigilance face à un risque épidémique très élevé, comme en témoigne l’augmentation de l’incidence constatée sur tout le territoire.

CRCDC-NA : Poursuite des activités de dépistages pendant le re-confinement

Le Centre Régional de Coordination des Dépistages des Cancers en Nouvelle Aquitaine rappelle la nécessité durant cette période sanitaire particulière de continuer à mettre en œuvre les programmes de prévention et de dépistage des cancers.

Au printemps un grand nombre de bénéficiaires ont renoncé à réaliser leurs dépistages du cancer du sein ou du cancer colorectal. Le premier confinement a provoqué l’annulation et le report de 27 % des mammographies selon le CRCDC-NA soit 47 650 examens en moins en région Nouvelle Aquitaine et également une diminution de 16%, soit 37 311 Tests en moins pour le dépistage du cancer colorectal.

Le Président du CRCDC-NA, le Docteur Denis Smith alerte sur le fait « qu’Il y a déjà eu un retard mécanique lors de la première vague ; et avec le confinement qui reprend, il serait très préoccupant que cette situation se reproduise. Nous devons rappeler à nos concitoyens l’importance de se faire dépister : Savoir c’est pouvoir agir et soigner ! Agir pour la prévention en santé est un geste qui permet de sauver des vies ! »

« Lors du premier confinement, la baisse de fréquentation des cabinets médicaux a entraîné une diminution du dépistage des cancers, réelle perte de chance pour le patient. A l’occasion de ce deuxième confinement, l’URPS des Médecins Libéraux de Nouvelle-Aquitaine demande aux usagers de ne pas céder à la peur de la COVID et de ne renoncer ni aux soins, ni aux dépistages. » Souligne le Président de la commission cancer de l’URPS-Médecins Libéraux – de Nouvelle Aquitaine – Dr Nicolas Brugère

A cet égard, les professionnels de santé comme le Docteur Dominique Masseys -Médecin radiologue dans les Pyrénées Atlantiques / membre du bureau du CRCDC-NA- évoque que

« quand on perd du temps au diagnostic, on perd des chances de guérison ». Il demande instamment aux bénéficiaires de ne pas avoir peur comme on a pu le voir malheureusement lors du premier confinement : « N’ayez pas peur de venir dans les cabinets de radiologie ; toutes les préconisations sanitaires y sont respectées et maîtrisées. Il en va de votre santé, de votre vie ! »

CRCDC-NA : Ne pas repousser les dépistages est vital

« Nous nous exposons à une véritable bombe à retardement si nous ne prenons pas conscience des enjeux sanitaires de la prévention des dépistages ! Ces actions de prévention ne peuvent être différées, elles sont indispensables à la préservation de la santé de nos concitoyens. Ainsi, tous les sites territoriaux du CRCDC-NA restent ouverts et en fonctionnement pour préserver la perte de chance de bénéficier d’un diagnostic », Conclu Benjamin Gandouet, Directeur général du CRCDC-NA

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :