ActualitésCryptoMonnaies
A la Une

NON, le Bitcoin n’est pas une monnaie !

Pas plus que des extraits de certains végétaux (amandes, …) ne sont des laits végétaux (d’ailleurs l’appellation a été supprimée), le Bitcoin et les autres crypto ne sont pas des monnaies.

Les monnaies ont été créées pour permettre des échanges plus simples que le troc.

Effectivement, si j’ai une poêle à frire et que je veux une casserole. Dans le système du troc, il faut que je trouve quelqu’une qui possède une casserole et qui veut l’échanger contre ma poêle.

La monnaie va servir d’intermédiaire, je vends ma poêle contre de la monnaie qui va me permettre d’acheter une casserole.

Sauf rare exception, je ne peux rien acheter en Bitcoin. Essayez de payer en Bitcoins à la caisse d’un supermarché, ça risque de bloquer.

Les premières monnaies furent constituées de quelque chose de précieux, accepté par tout le monde. Principalement un métal précieux : l’OR. Puis, parce que l’or est lourd et peu pratique à transporter, les pays ont imaginé des monnaies en papier garanti par un stock d’or (l’étalon or). Aujourd’hui, ce n’est plus le cas, la valeur d’une monnaie est « garantie » par la solidité et la notoriété de l’émetteur. Les États-Unis pour le dollar, des pays européens pour l’Euro, la Suisse pour le Franc Suisse, …. au travers de banques centrales, qui gèrent la valeur et la stabilité de ces monnaies.

Ce n’est pas le cas du Bitcoin, personne ne garantit sa stabilité et sa valeur.

Il n’est même pas géré comme les actions des entreprises cotées en Bourse, dont les échanges sont sous contrôle, où il y a de nombreux garde-fous empêchant ou limitant les risques de crack.

Résultat, le Bitcoin est un électron libre, qui ne peut pas servir de monnaie pour faire ses courses, dont la valeur peut fluctuer de 1 à 10 en quelques jours, quelques heures. Aujourd’hui, il dépasse les 30 000 dollars pour 1 Bitcoin, il n’y a pas longtemps, il était à moins de 5 000 dollars.

Faut-il bouder le Bitcoin pour autant, certainement. Il faut simplement acheter des Bitcoins en sachant où l’on met les pieds.

1 – Passer par un courtier qui existe vraiment. Il y a énormément d’escrocs qui se contentent d’encaisser dollars, euros et autres et ne fournissent rien en échange.

2 – Savoir que miser sur le Bitcoin c’est très risqué. Encore plus que les autres placements, où les rendements du passé ne préjugent pas des rendements du futur. On peut acheter du Bitcoin à 30 000 dollars et le voir tomber à 5 000 dollars ou au contraire monter à 100 000 dollars. (Tant que l’on ne vend pas, la perte est virtuelle)

Résultat, le Bitcoin et autres crypto-machin ne répondent en aucun cas à la définition de la monnaie.

Résultat, le Bitcoin n’est pas plus une monnaie que le jus d’amande est du lait.

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Articles similaires

2 commentaires

  1. Et bien et bien quelle virulence. Vous posez des prédicats qui ne sont pas forcément bons. Vous dites que Bitcoin n’est pas une monnaie car on se fait jeter dans un supermarché. Allez y avec des dollars qu’on rigole un peu. Oui aujourd’hui on doit les convertir. C’est très volatile. Oui, alors pas autant que vous le dites, un rapport de 10… En un jour… Vous exagérez ce qui montre le manque de sérieux. Mais cette monnaie est jeune et la volatilité… Demandez au Venezuela ce qu’ils vous diront…

  2. Article assez péremptoire. En ce qui concerne le fait que la monnaie a été créée pour remplacer le troc, je conseille à l’auteur de lire l’excellent ouvrage de David Graeber “Dette, 5000 ans d’histoire”, qui relativise très fortement (voire invalide) cette affirmation.
    Quant à dire que le Bitcoin ne peut pas servir à effectuer des achats, je peux affirmer que l’achat d’une Rolex ou d’un bien immobilier en Bitcoin (certes pas le genre d’achat que l’on fait tous les jours) est parfaitement possible. Certains ont même fait le pari extrême de ne vivre qu’en payant leurs achats en cryptomonnaie durant une certaine période et ils vivent encore…
    Il eût été plus correct d’affirmer que l’acception du Bitcoin comme moyen de paiement est encore relativement confidentielle et se fait lentement. Mais inexorablement.
    Difficile cependant de passer Paypal sous silence et le rôle que cela peut jouer dans l’accélération de cette acceptation.
    Je demanderai enfin à l’auteur de me prévenir de toute urgence si un jour le BTC retombe à 5000 $… Ce serait une superbe aubaine. Mais je crains que cela n’arrive plus jamais.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour PèreLaFouine.

%d blogueurs aiment cette page :