ActualitésOrganisation

Aveine lève 1 million d’euros auprès de Newfund

Aveine, qui a créé le 1er aérateur de vin digital, lève 1 million d’euros auprès du fonds d’innovation Newfund afin de se développer à l’international.

Créée en juillet 2016 par Nicolas Naigeon (issu d’une famille de vignerons, ingénieur ex-consultant en innovation pour Google et Parrot), Matthieu Robert (designer, fondateur de Medical Design) et Miranda Delmotte (ex-chargée d’affaires au sein du Génopole, le 1er biocluster de France), Aveine a pour ambition de développer une gamme de produits et de services qui améliore la dégustation du vin.

Son premier produit est un aérateur de vin digital, intelligent et connecté à une application. Le consommateur place l’aérateur sur la bouteille ouverte et scanne l’étiquette à l’aide de l’application. Lorsqu’il verse le vin, l’aérateur adapte automatiquement la durée d’aération idéale, sur une échelle de 1 heure à 24 heures, en fonction de la recommandation proposée par l’application. L’algorithme repose sur 12 critères et 10.000 vins internationaux sont répertoriés dans la base d’Aveine afin de reproduire l’aération optimale.

L’application Aveine est collaborative : le consommateur peut personnaliser la durée d’aération selon ses préférences, et les viticulteurs peuvent également, pour certains vins, entrer les caractéristiques dans la base de données. L’aérateur préserve le geste naturel du versement du vin et n’engendre aucun bruit de succion.

L’application propose également des conseils de sommeliers, des accords mets-vins et des recommandations aux utilisateurs.

« Combien de temps un vin a-t-il besoin de respirer ? Les consommateurs ne sont pas des experts et ils ont tendance à omettre cette étape, qui pourtant joue un rôle essentiel dans la dégustation du vin, déclare Nicolas Naigeon, co-fondateur d’Aveine. Notre produit est le fruit de longues recherches et nous avons déposé un brevet sur la chambre d’aération qui permet de maitriser la quantité d’air injectée en fonction de l’oxygénation désirée. Notre technologie permet ainsi de reproduire l’aération du vin – jusqu’à 24h – tout en garantissant de pouvoir boire le vin dans sa meilleure expression ».

Après deux ans de développement, consacré notamment à la mise au point d’un prototype, Aveine a lancé la commercialisation de son aérateur en mai 2018 auprès de particuliers, du secteur de la restauration – dont des restaurants étoilés – et de distributeurs. La société a réalisé 60 % de ses ventes à l’international, dont 26 % aux USA. A noter que 1.500 aérateurs ont été commercialisés auprès d’un premier distributeur coréen.

Déploiement à grande échelle à l’international

La levée de fonds d’Aveine doit permettre à la société de lancer la commercialisation de son aérateur sur deux marchés internationaux clés :

  • Les Etats-Unis, premier marché mondial pour le vin, avec un marché des accessoires de vin qui représente 350 millions d’euros,
  • L’Asie (Chine, Singapour, Hong-Kong, Corée du Sud, Japon), où la composante « art de vivre à la française » est importante.

Un positionnement premium

Aveine a fait le choix d’un positionnement premium caractérisé par un design et un packaging qui adoptent les codes du luxe et un prix de vente de €449 en France et de $599 à l’international.

L’objectif d’Aveine est de devenir une plateforme d’interconnexion de produits et services autour du vin. De nouvelles fonctionnalités seront par ailleurs intégrées à l’application, telles que la réalité virtuelle sur la bouteille, l’échange direct avec le producteur ou encore la recommandation personnalisée de vins et des liens vers les sites de vente spécialisée.

« L’aérateur d’Aveine a un effet spectaculaire sur le vin. L’essayer c’est l’adopter, preuve s’il en est que la technologie ne dégrade pas les gestes traditionnels du vin si chers à la France, mais au contraire, sublime l’art de vivre à la française, déclare Anne-Sophie Nédellec, directrice d’investissement chez Newfund. L’un des objectifs au cœur du développement d’Aveine est sa capacité à se projeter à l’international. Newfund est implanté aux Etats-Unis et a déjà accompagné des sociétés de l’autre côté de l’Atlantique. Nous mettrons ce savoir-faire au service d’Aveine. »

Booking.com

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour PèreLaFouine.

%d blogueurs aiment cette page :