ActualitésOrganisation

Les Français se disent inquiets que la crise sanitaire ne perturbe leurs vacances

Après des vacances de Noël rudement perturbées par l’épidémie, les vacances de février pointent le bout de leur nez et avec elles, le désir de passer du temps avec ses proches et de s’échapper du quotidien. En cette période de reprise timide mais progressive, comment les Français se projettent-ils sur leurs prochains voyages ? Selon une étude menée conjointement par Appinio et HomeExchange, spécialiste mondial de l’échange de maisons, même si 67% des Français se disent inquiets que la crise sanitaire ne perturbe leurs voyages cette année, ils sont 41% à avoir l’intention de partir pour leurs vacances de février.

Méthodologie de l’étude : Étude HomeExchange x Appinio sur le sentiment des voyageurs – réalisée auprès de 1005 personnes représentatives de la population française via un sondage effectué en ligne, sur le territoire français, le 18 janvier 2022.

Dépenser mieux et passer plus de temps avec ses proches, les résolutions 2022

Le début d’année sonne l’heure des bonnes résolutions. Après de longs mois perturbés par des restrictions et des inquiétudes permanentes, quelles sont les grandes intentions des Français pour 2022 ? L’aspect financier semble être très important à leurs yeux puisque pour 40% d’entre eux, économiser et dépenser mieux est une priorité pour cette année ; cette envie est encore plus notable chez les 25-34 ans, qui sont 46% à le penser. Sans surprise, 32% souhaitent accorder plus de temps à leurs proches, et cette tendance est d’autant plus forte chez les 55-65 ans (40%).

Dans la même logique, pour 31% des Français, prendre du temps pour se détendre et déconnecter du quotidien est une priorité ; 21% veulent changer d’air et s’évader davantage et 18% veulent apprécier de nouveaux lieux et de nouveaux paysages. L’idée de prévoir plus de projets sur le long terme ne fait pas forcément l’unanimité chez les répondants, sauf chez les 16-17 ans pour qui il s’agit de la résolution n°1 (34%).

41% des Français comptent partir en vacances cet hiver, malgré une inquiétude notable

Alors que 55% des Français affirment que la situation sanitaire a eu un impact sur leurs projets de vacances de Noël, le temps est plus que jamais à l’envie d’évasion : 41% d’entre eux souhaitent partir pour les vacances d’hiver.

En revanche, le Covid-19 semble toujours entrer en ligne de compte dans les projets d’un certain nombre de Français, puisque 6% d’entre eux ne pensent pas partir pour des raisons sanitaires, et 10% ne pensent le faire que s’ils trouvent un plan suffisamment sûr. 13% des Français ne se positionnent pas encore et ne savent pas s’ils vont partir ou non. D’une manière générale, 67% des interrogés se disent inquiets que la crise sanitaire ne perturbe leurs vacances cette année.

Une préférence pour les vacances à la mer, dans le strict respect des normes d’hygiène

Presque un Français sur deux (48%) a envie de vacances à la mer pour l’été prochain. 15% des interrogés se projettent davantage dans une excursion en pleine montagne, et la même proportion ne sait pas encore où aller.

Le premier critère dans le choix de leur future solution de vacances sera le respect des normes d’hygiène, “très important” pour 41% des Français. Il est suivi des conditions d’annulation et de la flexibilité pour modifier la réservation (respectivement 40% et 36%). L’absence de règles liées au Covid (pas de port de masque obligatoire, pas d’enregistrement au restaurant, etc.) semble être le critère le moins déterminant, 29% le considérant comme pas ou peu important.

Ces projections reflètent une fois de plus l’importance des vacances pour les Français : malgré les restrictions et surtout les incertitudes, ils n’abandonnent pas l’idée de partir si la situation le leur permet. Leurs résolutions pour l’année prochaine laissent à penser que leurs voyages ne devront plus être une série de cases à cocher, mais bien une reconnexion à l’essentiel, en profitant de sa famille dans un lieu plus intime, loin des foules et des endroits surpeuplés, déclare Charles-Edouard Girard, cofondateur de HomeExchange. Force est de constater que l’échange de maisons est et sera très certainement la solution idéale. En facilitant et en encourageant le tourisme local, il incarne un tourisme plus lent ; en exemptant le voyage de toute notion d’argent, il permet à tout le monde de profiter d’une maison pour soi et pour sa famille.”

A propos de HomeExchange

Spécialiste mondial de l’échange de maisons, HomeExchange.com est un service qui permet aux voyageurs du monde entier d’échanger facilement leur maison ou leur appartement, en toute sécurité et sans transaction financière entre eux. La plateforme s’affirme comme l’une des solutions d’hébergement les plus responsables, en aidant ses membres à minimiser leur impact environnemental et à voyager comme des locaux, au profit d’un tourisme plus égalitaire et circulaire. Au cours des quatre dernières années, Emmanuel Arnaud, Président Directeur Général et Charles-Edouard Girard, Président Exécutif, ont levé un total de 40 millions d’euros. Après avoir développé avec succès leur première entreprise, GuesttoGuest, Arnaud et Girard ont acquis Trampolinn, Itamos, HomeForHome, et Knok. En 2017, ils ont ajouté à leur portefeuille le pionnier américain HomeExchange, puis le canadien Echangedemaison, et début 2019 NightSwapping. L’année 2019 a marqué un tournant, lorsque ces communautés ont été réunies sous leur marque phare, HomeExchange. HomeExchange fait partie de l’édition 2020 du Next 40. Le site présente plus de 450.000 maisons et appartements dans 159 pays. La société compte 100 collaborateurs et siège à Cambridge, Massachusetts, et Paris.

perelafouine

Une question, une remarque : webmaster@franol.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :