Cours du Bitcoin quand un milliardaire s’amuse

Ce qui est génial, ou diabolique, avec le Bitcoin (ou les autres cryptos) est qu’il n’y a absolument rien qui applique le moindre contrôle. Le cours du Bitcoin peut monter ou descendre au gré des achats et des ventes.

C’est véritablement le système capitaliste du marché pur et simple.

Qui y a-t-il de mieux comme terrain de jeu pour un milliardaire, c’est ce que vient de nous montrer Elon Musk, faisant acheter par une de ses sociétés, Tesla, pour 1,5 milliard de dollars de Bitcoins.

Rappelons, que la capitalisation boursière de Telsa dépasse les 700 milliards de dollars, la valeur de l’action est passée en 1 an de 100 dollars à plus de 800 dollars et au rythme actuel, selon la société Wedbush au travers de son analyste financier Daniel Ives, la capitalisation pourrait dépasser les 2 000 milliards de dollars d’ici la fin de l’année.

1,5 milliard de dollars par rapport à 700 milliards de dollars ne représente que 0,2 % de la capitalisation actuelle, c’est-à-dire RIEN. C’est un peu comme si une personne ayant un salaire de 1 500 euros par mois, dépensait 3 euros.

Seulement, lorsque Elon Musk laisse entendre qu’il aime le Bitcoin et en fait acheter pour 1,5 milliard de dollars, qu’il annonce que l’on peut acheter ses voitures en Bitcoins et bien ça un effet sur le cours de ce cryptoactif.

Il faudra voir sur le prix catalogue ce que cela donne, Elon Musk est un capitaliste, pas un enfant de chœur. Il n’est pas impossible que l’on passe commande d’une de ses bagnoles en euros ou en dollars et que l’on puisse à l’instant de la livraison payer en Bitcoins. Mais probablement pas un prix catalogue en Bitcoins, ce cryptoactif – comme les autres- est beaucoup trop volatile par rapport au délai de livraison, sauf pour l’achat d’une voiture en stock.

Résultat du jeu d’Elon Musk, le Bitcoin dépasse les 47 000 dollars, ce matin. Ce n’est seulement l’achat pour 1,5 milliard de dollars qui représente une broutille par rapport au nombre maximum de bitcoin de l’ordre de 21 millions de Bitcoins. (je vous laisse faire le calcul 1,5 milliard divisé par la valeur du Bitcoin au moment de son acquisition par Tesla)

Mais, on assiste au phénomène de la « main invisible » tel que défini par l’économiste Adam Smith. Il existerait une « main invisible » qui dicterait les actions individuelles de chaque acteur économique recherchant leur propre intérêt et celui-ci tendrait, sans aucune concertation, à la richesse commune.

Effectivement, Elon Musk a donné une impulsion, combien de petits porteurs de Bitcoins se sont précipités et en ont acheté ?

Le problème est que c’est un cryptoactif sans aucun contrôle, l’action d’Elon Musk et le résultat sur le cours du Bitcoin démontrent, une fois, encore que c’est bien un placement financier à haut risque (la valeur du Bitcoin a pris près de 10 000 dollars en 24 heures) mais certainement pas une monnaie.

Aujourd’hui, le milliardaire Elon Musk s’est amusé à faire bondir le cours du Bitcoin avec une somme ridicule par rapport à sa puissance financière, demain lui, ou un autre milliardaire, pourrait s’amuser à le faire plonger.

Juste pour le plaisir.

Exit mobile version