Victoire de Skipper Macif sur la 2e étape du Tour de Bretagne à la voile

Martin Le Pape ,Skipper Macif 2017, et Pierre Quiroga, Skipper Macif 2019, ont remporté ce lundi soir la 2e étape du Tour de Bretagne à la voile en franchissant la ligne d’arrivée à 22h03 après 1 jour et 4 heures de course.

Confiants dans leurs trajectoires, auteurs de jolis coups tactiques, les deux skippers Macif ont réussi à transformer leur dernière option en dépassant le leader à quelques milles de la ligne d’arrivée dans la rade de Brest.

 Dans le bon tempo

« Le départ de St Malo était un peu poussif » entame Martin Le Pape à son arrivée dans le port de la Marina du château à Brest. « La pétole était vraiment installée sur le plan d’eau et nous avons opté pour les bonnes trajectoires pour nous en extraire. » Dans le trio de tête sur la première partie du parcours, les deux skippers Macif ont bien géré le rythme et la cadence imposée par le reste de la flotte. « Nous avons bien navigué, en suivant nos options, et il ne s’est pas fallu grand-chose pour que l’on passe en tête à Hand Deeps » continue Pierre Quiroga. L’équipage Skipper Macif a passé la bouée devant Plymouth à la mi-journée en 6e position.

« Une pointe à 23 nœuds »

« Le front est progressivement arrivé et nous n’avons rien lâché ! Le vent forcissait, il pleuvait beaucoup et nous avions de la mer très formée. C’était très engagé pour manœuvrer ! » confiait Pierre à son arrivée. Quant à Martin, il ne boudait pas son plaisir des hautes vitesses atteintes sur ce bord retour entre les côtes anglaises et Brest : « C’était très humide mais le bateau se comportait très bien. Nous étions sous petit spi dans un flux de 35 nœuds et avons réussi une pointe à 23 nœuds ! C’était incroyable ! »

Toujours bien placés, situés en embuscade aux pieds du podium en approche des côtes bretonnes, Martin et Pierre ont toujours cru en cette victoire. « Nous nous sommes dit qu’il y aurait un peu de dévent à la pointe de l’entrée de la rade et avons décidé d’empanner plus tardivement que les trois premiers. »

Le plaisir et la force du double

 « Nous avons pensé la même chose en franchissant la ligne : que c’était motivant de pouvoir mener le bateau à 100% de son potentiel, sans aller puiser au maximum de nos réserves. Nous serions totalement extenués de cette étape si nous l’avions faite en solo. »  Le partage des manœuvres, le sommeil en plus, la possibilité d’échanger sont autant de paramètres qui donnent de la motivation en mer. « Nous nous sommes vraiment donné les moyens, en prenant beaucoup de plaisir. La cerise sur le gâteau est de remporter cette étape, qui compte coefficient double. C’est bonus ! »

Martin et Pierre profiteront d’une journée de repos demain, mardi 10 septembre, avant de repartir mercredi matin à 8h sur la 3e étape en direction de Concarneau.

Ordre d’arrivée de la 2e étape (St Malo / Brest) du Tour de Bretagne à la voile

Sur 37 bateaux

Le Programme du Tour de Bretagne à la voile 2019

Exit mobile version