Covid-19 : Médecins Sans Frontières vaccine des personnes sans-abri et migrantes

Médecins Sans Frontières (MSF) a entamé le 08 juin la vaccination de personnes vivant en situation de grande précarité à Paris. En collaboration avec l’Agence Régionale de Santé d’Ile-de-France et à la demande d’associations et opérateurs, les équipes de MSF vont à présent se déployer dans des centres d’hébergement d’urgence, accueils de jour, foyers de travailleurs et auprès des personnes à la rue.

Les premières vaccinations par les équipes de MSF ont eu lieu à Paris, auprès de personnes à la rue reçues en consultations dans le cadre des cliniques mobiles organisées par MSF, dans un lieu de distribution alimentaire des Restos du Cœur, ainsi que dans un centre d’accueil de jour de la Fondation de l’Armée du Salut.

En allant directement à la rencontre des personnes en situation de précarité sur leurs lieux de vie, l’association espère pouvoir vacciner au moins 6 000 personnes à Paris et en Seine Saint-Denis d’ici à fin septembre.

« Nous réclamions depuis plusieurs mois que la précarité soit reconnue comme un critère de vulnérabilité à part entière face à la Covid-19 et d’éligibilité à la vaccination. Les personnes sans-abri ou migrantes, à la santé souvent affaiblie par la vie à la rue, étaient déjà éloignées des soins avant la pandémie mais se sont retrouvées encore plus exclues depuis le début de celle-ci. Aujourd’hui, nous sommes satisfaits de pouvoir commencer à les vacciner », explique Corinne Torre, cheffe de mission France.

Un travail de sensibilisation, d’information et d’orientation à leur égard a été développé par les équipes de MSF depuis deux semaines et se poursuivra tout au long de la campagne, afin de garantir leur adhésion à la vaccination et inciter les personnes à revenir pour recevoir la deuxième dose du vaccin. En parallèle, deux équipes de vaccination sont d’ores et déjà déployées et MSF est à la recherche de médecins et d’infirmiers diplômés d’Etat supplémentaires pour venir enrichir ses équipes.

La vulnérabilité particulière de ce public a notamment été démontrée en octobre 2020 par le biais d’une enquête épidémiologique menée par MSF, Epicentre et l’Institut Pasteur. Celle-ci révélait une sur-contamination dans des lieux de regroupement de personnes en grande précarité en Ile-de-France comme les centres d’hébergement d’urgence et les foyers de travailleurs.

Depuis mars 2020, Médecins Sans Frontières propose une aide d’urgence en matière de Covid-19 aux personnes en situation de précarité, afin de leur garantir l’accès au dépistage, à l’isolement, au suivi médical. L’association œuvre également par le biais de cliniques mobiles, afin de maintenir l’accès aux soins de santé primaire des personnes à la rue. Au total, plus de 5 000 consultations ont été réalisées auprès de personnes migrantes et/ou sans abri sur la période.

Exit mobile version