Cigarette électronique : attention, mal informer tue

Temps de lecture : 2 minutes

Depuis quelques semaines, la cigarette électronique est accusée d’avoir causé une douzaine de morts et plus de 800 hospitalisations aux Etats-Unis. Des fausses accusations plus graves qu’on ne le croit.

Rien qu’en France, la cigarette électronique aurait aidé plus de 700 000 fumeurs à arrêter le tabac. Plusieurs études confirment qu’elle serait même le meilleur substitut nicotinique proposé à ce jour. Quand on sait en plus qu’elle est considérée comme 95% moins dangereuse que le tabac, comment peut-on l’accuser aujourd’hui de causer des morts près de 10 ans après sa démocratisation ?

Derrière le sensationnalisme de certains gros titres, il faut chercher la cause dans l’absence totale de régulation des produits du vapotage vendus aux Etats-Unis. Mais surtout, l’existence d’un marché noir et de liquides de contrebande réalisés à partir d’huile de THC et de vitamine E, particulièrement nocives pour les poumons.

Pour reprendre la formule employée par le professeur Dautzenberg, pneumologue et tabacologue, accuser la cigarette électronique de ces morts est un non-sens total : “C’est comme si des gens conduisaient une voiture avec dix grammes d’alcool et que l’on accusait la voiture. La cigarette électronique est innocente. Elle a été utilisée comme outil pour introduire un produit toxique non adapté dans le poumon.”

En France, où l’Agence Nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) approuve tous les produits mis à disposition sur le marché, une telle tragédie est impensable. De même, la Directive Européenne sur les Produits du Tabac (TPD) fixe des règles strictes en matière de composition et de concentration en nicotine des e-liquides.

Dire que la cigarette électronique tue est un amalgame abusif et dangereux. C’est créer un sentiment d’insécurité et un climat de méfiance capable de détourner les anciens fumeurs de la cigarette électronique, voire à faire retourner les anciens fumeurs à la cigarette qui elle, tue bel et bien un fumeur sur deux.

Par ce communiqué, CigaretteElec réaffirme son engagement auprès de la vape, des vapoteurs et de tous les fumeurs qui envisagent un jour d’arrêter le tabac. Nous refusons ces amalgames dangereux et continuerons de promouvoir une vape sûre à travers une communication transparente et des contrôles poussés des produits de vapotage vendus en France. Plus de 20 000 personnes nous ont fait confiance pour arrêter le tabac, nous ne comptons pas nous arrêter là.

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com autres sites https://www.riskassur-hebdo.com https://notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour PèreLaFouine.